Simka-Pigeot

05 avril 2010

Simka-Pigeot

SIMKA_PIGEOT_

Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Posté par DIRICK à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 avril 2010

Rex Simka et son pote Robert Pigeot dit le Lion, sont
persuadés d’avoir flairé la bonne affaire :
Racheter une 404 en France et la convoyer à travers le Sahara
pour la revendre en Afrique noire avec un substantiel bénéfice !
Pour ces deux paumés jamais sortis de leur banlieue,
la traversée du Sahara ne sera pas de tout repos mais se
révélera initiatique. À l’arrivée, les Africains se montreront
bien plus malins que prévu et si  les deux amis reviendront
en Europe toujours sans le sou, ils seront riches d’une
expérience inoubliable qui changera complètement
leur vision des choses !

Carte____2_

Jean-Pierre DIRICK est auteur de bandes dessinées.
Pour ce premier roman, il a puisé dans ses aventures,
ses voyages et ses rencontres.
Et voilà une BD sans ses images, comme il l’appelle…

Posté par DIRICK à 17:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pour commander Simka-Pigeot...

http://livre.fnac.com/a2852633/Dirick-Simka-Pigeot

Editions Vaillant

Simka-Pigeot Copyright © Editions Vaillant - 2010 - Tous droits reserves

Posté par DIRICK à 17:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2010

A propos de Simka-Pigeot...

Entretien avec Jean-Pierre Dirick

-- Dirick, on vous connaît surtout comme créateur de bandes dessinées ( Les énigmes de Tim dans Pif Gadget, les enquêtes de l’Inspecteur Klebs ou le Divan de la BD). Ce roman, Simka-Pigeot, c’est un tournant dans votre carrière ?

Jean-Pierre Dirick : Non. C’est un moment qui s’inscrit dans la continuité de mon métier de « raconteur d’histoires ».
Parce ce que c’est ça ce que j’aime, au fond : raconter des histoires… Quelque soit le vecteur employé, texte ou image…

--l’Afrique et le désert c’est une passion ?

Jpd : L’afrique c’est un continent magnifique. C’est un des derniers endroits où souffle encore l’aventure.

Pendant de très nombreuses années avec mon complice Patrick Bongers nous avons sillonné le Sahara sur toutes ses pistes et dans tous ses sens.
Nous y avons vécu des moments inoubliables. Magiques. Qui n’a jamais vu le soleil se lever sur le désert ne connaît rien de l’âme humaine.

In_eker

Cliquer sur l'image pour l'agrandir. 

--Vécu des galères aussi ?

Jpd : Forcément. Et des grosses frayeurs bien sur. A cette époque le GPS n’existait pas encore et dans le hors piste on ne pouvait compter qu’un peu sur la boussole… Et beaucoup sur son instinct ! Mais on avait surtout ce sentiment rare de vivre intensément et de se remettre complètement en question dans un environnement avec lequel il fallait composer en permanence et que vous étiez totalement en obligation de respecter parce que… C’était lui le patron !

--Tout cela vous a même conduit une année à participer au Paris-Dakar…

Jpd : Oui. C’était en 1987. L’édition qui a suivi la mort de Thierry Sabine et Balavoine. Le « Dakar » en Afrique c’était un événement considérable à l’époque.

Grâce à lui et quoi qu’on en ai dit par la suite, les projecteurs du monde entier étaient braqués pour cette occasion
sur le continent africain et de nombreuses consciences se sont éveillées à cette époque là.
Participer au Dakar, le plus grand rallye–raid du monde n’était pas une mince affaire. D’abord financièrement.
Heureusement, Patrick qui possédait une galerie d’art a eu une idée géniale : faire peindre notre Range-Rover par Hervé Di Rosa un peintre
de renom afin d’en faire une œuvre d’art et ainsi la faire sponsoriser par douze galeries d’art réparties dans le monde entier.
Notre voiture a ainsi été exposée devant le Grand Palais à Paris lors de la Foire Internationale d’Art Contemporain !

Paris_Dakar

Cliquer sur l'image pour l'agrandir. 

--Revenons à votre roman. Est ce que Robert Pigeot et Raymond Simka existent vraiment?

Jpd : Bien sur ! Et je les ai rencontrés ! A cette époque le trafic des autos de l’Europe vers l’Afrique noire était très lucratif et les candidats à l’aventure ne manquaient pas.

C’était aussi pour un grand nombre une façon de vivre très baba-cool.
D’ailleurs la plupart des personnages du roman ont existés et les situations décrites sont, pour la plupart, tirées de faits réels.

--Pourtant…A un moment vos deux héros découvrent la carcasse d’un avion. Vous l’avez bien inventé ça, non ?

Jpd : Transposé dans le temps seulement. Il s’agit du « Southern Cross » un avion piloté par William Lancaster, un anglais qui tentait de relier Londres à Gao. Il s’était crashé dans le Sahara en 1933 et n’a été retrouvé totalement par
hasard que… 29 ans après en 1962 !

-- Au fond, à travers le voyage de Rex et Robert vos deux loubards, c’est d’abord une leçon d’humanité que vous voulez nous donner là, non ?

Jpd : C’est d’abord ma vision d’un droit à la différence et à la diversité. Vision d’ailleurs toute relative puisque les humains
sont tous faits du même métal…
En tous cas, pour Rex et Robert, ce voyage au delà de ses péripéties aura été une véritable initiation.

Une forme de renaissance à travers le prisme du désert.
Et puis ce roman c’est aussi pour moi l’occasion de mieux préciser ce qui fait la magie des voyages :
mieux se connaître en se reconnaissant à travers les autres.

--Votre dernier souvenir africain ?

Jpd : C’était en 2006.Je suis allé au Burkina-Faso en tant que président du Rotary avec quelques amis inaugurer trois forages
et une école que nous avions financés. Un moment inoubliable.

Des_puits_pour_le_sahel_W

Cliquer sur l'image pour l'agrandir. 

--Votre style d’écriture dans ce roman est très percutant avec des dialogues incisifs qui sonnent toujours justes
et des mots parfois inventés. Quels sont vos influences et vos maîtres ?
   
Jpd :
J’attache une très grande importance aux dialogues. Leur musique doit s’entendre sans jamais avoir le sentiment qu’on l’ai lue.
De ce point de vue j’ai beaucoup d’admiration pour les inventions de Michel Audiard. En ce qui concerne le style, ma référence suprême c’est évidemment la petite musique des mots de Louis Ferdinand.
 
--Dirick, à quand le prochain voyage en Afrique ?

Jpd : Chaque fois que j’ouvrirai « Simka-Pigeot » lors des prochaines dédicaces…

Posté par DIRICK à 17:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 juillet 2010

Les commentaires après lecture de:

...Yannick:

J'ai terminé votre roman Simka-Pigeot récemment, et avec plaisir. Bravo, et merci!

Au début le ton du texte m'a gèné avant de prendre conscience que ce langage mauvais français était nécessaire aux acteurs. Avez vous réellement rencontré un Rex ou un Lion? Dans l'écriture, j'ai pensé à Frédéric Dard dans ses San-Antonio pour l'humour et parfois l'exagération.

J'ai lu quelque part que vous aviez une expérience du "vrai" Dakar. Donc je vous fais confiance pour certains commentaires. Les soirées avec les touareg sont-elles vécues?

Je me suis bien régalé. Je vais prêter votre livre à un voisin qui a vécu en Afrique Nord.

Bon vent d'ouest, bon courage à vous.

Peut-être aurais je aimé aussi une BD Simka-Pigeot avec images!

A nous re-rencontrer un jour. Amicalement.

Yannick, fan de BD présent sur les salons de l'ouest, à Rouans.

... Pierre Yves :


Je crois que c'est seulement  la troisième fois que je relis un livre...
Le 1° était "le monde Sophie", le 2° a été "les piliers de la terre"... et le 3° est... le votre...tellement j'ai aimé et rigolé... Je crois que je n'ai jamais autant ri de ma vie en le lisant...

Vraiment +++ :):):)

Je dirais que c'est effectivement une BD sans les images mais celles-ci existent et sont crées par un language et un verbe assez phénoménaux...
Nul n'est besoin d'images dans cet ouvrage puisqu'elles sont implicites... sans cesse renouvelées, valsant au gré du vent des phrases portées par deux personnages centraux et une bagnole bringuebalante...
La BD existe par le texte sans cesse en haleine et peint de scènes hilarantes, cocasses voire grotesques où le lecteur s'y croit...se reconnait ou reconnait des scènes de Tintin lues dans l'enfance..
Jeux de mots, jurons, jovialité, jubilations et jubilé de jurons, et surtout joueur de mots, argot, entre le Paris - Dakkar, le Berurier et les Tintinophiles..
On s'y retrouve à peu près tous...
Et puis le désert c'est mythique mais courir dans le désert, le traverser a toujours été un rêve pour tout être humain...
C'est aussi un excellent mémoire-analyse de tics, attitudes, examens attentifs de la personne humaine... Le language n'est-il pas le reflet de l'âme des hommes ?
Merci de votre ouvrage, merci de ces moments excellents que je continue à partager dès que j'ai un moment de blues...
A conseiller à tous les malades grincheux ou patraques...

ON pourrait conclure: "Dirick, l'amour du risque, le poids des mots, le choc des tofos"
Et "que le grand Crock me crick si Dirick me fait plus rire"
MERCI encore pour ces moments de franche rigolade et de voyages en détente !!!, pour ces moments de "vie peinte", d'instantanés, "d'Expressos du Désert", de videos courtes du bordel ambiant, de photomatons d'instants sériés, de "Polaroïds de l'aventure", de "peintures kaléidoscopiques" du voyage, des rapports humains, "d'impressionisme instantané de l'humanité", ce en pleine chaleur de l'Afrique connue et reconnue...

... Sébastien:

Je viens de finir la lecture du roman SIMKA-PIGEOT. J'ai beaucoup aimé. J'ai passé un très bon moment. Ca m'a beaucoup rapellé mes voyages au Maroc et en Egypte. Votre voyage semble vous avoir beaucoup apporté mais j'éspère que vous avez eu moins d'enmerdes que les personnages.
Le livre s'achêve sur une enigme concernant l'avenir des personnages. Personellement, je pense qu'ils vont finir dans l'humanitaire ou dans des ambassades en Afrique.
Ce roman est véritablement ce que vous appelez une BD sans images. On y retrouve le niveau de langue caractéristiques des BD et on s'imagine très facilement grâce aux description les decors déssinés de votre main.
C'était une lecture très agréable au cours de laquelle j'ai bien rigolé.

 

Posté par DIRICK à 15:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2010

Les commentaires après lecture de:

...Yolande:

SIMKA-PIGEOT

Bravo et merci Dirick

Un récit qui vous prend dès la première page…rempli d’humour,d’images, de paysages, de visages, de couleurs et d’histoires dans l’histoire.Cela semble tellement réel !!

Au fil de la lecture un tas de souvenirs me reviennent à la mémoire, les accents, les visages, les sourires les expressions typiques ..

- j’étais enfant et je m’amusais à imiter les amis algériens qui travaillaient avec mon grand-.père….tout le monde appréciaient y compris les algériens…

- les banlieues que j’ai fréquentées, la mentalité des gens qui l’habitaient…

- Mes voyages à travers l’Afrique du Nord, l’Egypte, l’Afrique du Sud……

- Le désert et son silence, ses couchers de soleil, ses couleurs…le vent.. ses habitants…son coté aride et lunaire à certains endroits..

- Le touareg en Lybie dans le désert autour du feu qui, pour me vendre un objet qu’il n’avait pas avec lui était disposé à refaire tout le trajet à pied la nuit et revenir au petit matin….ses discours sur son désir de venir à tout prix en France et trouver du travail….

- Le vieux garde du corps de l’ancien roi de Jordanie a Amman me montrant sa photo de l’époque en compagnie du Roi, en essayant de m’attendrir et récupérer une petite pièce pour manger, vu que tout le monde l’avait oublié…..un peu comme « 1

ère

classe Fêtnat Sangaré »

- La presque agressivité des enfants berbères sur l’atlas au Maroc qui se jette sur vous pour au moins un bonbon….

- L’art de marchander

- le désespoir de ceux qui quémandent par nécessité et de ceux qui en font leur métier…

- L’arrogance de ceux qui se sentent supérieurs parce qu’ils vivent dans des pays soit disant développés…

Et j’en passe !!!

Mais c’est aussi plein d’amitié qu’on se découvre dans des situations extrêmes, de solidarité entre les gens qui partagent les mêmes expériences….

Un roman qui m’a beaucoup touchée, ma m’a fait sourire et m’a émue….

La fin est bien trouvée, je m’attendais à pire ! en tout cas une belle leçon de vie pour nos deux lascars….J’attends avec impatience la suite…que deviendront-ils ? à mon avis certainement de meilleurs bougres….mais j’en redemande….

Yolande

Posté par DIRICK à 08:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 août 2010

Les commentaires après lecture de:

...Dodo:

UN grand merci et felicitations pour votre livre!
Depuis San-Antonio je n`ai pas autant ri en lisant un livre. Heureusement que dans le train j'etais seul dans le compartiment...
Exceptionel votre road mouvie et je ne sais pas la BD mais certainement on peut tirer un tres bon film/comedie de votre livre.
Un  grand merci !
Dodo

Posté par DIRICK à 08:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 août 2010

Prochains rendez-vous...

Prochaines rencontres et dédicaces avec Dirick:

Vendredi 24,Samedi 25 et Dimanche 26 Septembre 2010:

Salon du livre du Doubs

Les mots Doubs

Parc de la Gare d'eau - Besançon

http://salondulivre.doubs.fr/

Vendredi 1,Samedi 2 et Dimanche 3 Octobre 2010:

Festival du Livre de MOUANS-SARTOUX (06)

http://www.lefestivaldulivre.fr/

Samedi 6 et Dimanche 7 Novembre 2010:

Festival BD de Lexy (54)

http://festivalbdlexy54.kazeo.com/

Vendredi 19,Samedi 20 et Dimanche 21 Novembre 2010:

Fête du livre du Var

Toulon (83)

32193327

...à bientôt!

Posté par DIRICK à 14:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 août 2010

Simka-Pigeot aux "Journées Africaines" d'EZE village.

invitation__1

Posté par DIRICK à 17:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2010

Les commentaires après lecture de:

Blandine et Didier...

Comme promis nous vous donnons notre avis sur "Simka et Pigeot" .C'est tout bonnement excellent!!! (en toute honnêteté)

Nous nous sommes régalés. Blandine l' a lu d'une traite ,le lundi (jour de repos )La narration à la « Lautner » est excellente .Il y a des passages ou l'on s’est bidonnés aux larmes (vraiment !!). En particulier le passage ou les enfants Africains s'accrochent à la voiture .Ca nous a rappelé des souvenirs ..Pour avoir connu cela lors d'un voyage dans le sud du Maroc.A la fin ,on se sauvait dès que l'on apercevait des enfants...C'était grave.. quand on y repense...

La description de la Tour Effel aussi ..On était à Paris il n'y a pas très longtemps et nous nous sommes fait la même réflexion. Enfin bref , merci pour ce livre et pour cette belle aventure Africaine Nous espérons qu'il va bien marcher et que vous allez remettre cela .

Bien amicalement .

Blandine Didier

Posté par DIRICK à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2010

Rencontre à Nice...

Dirick sera l'invité de Pascal Marmet pour sa prochaîne "Rencontre de l'Hôtel ARIA" le Jeudi 9 décembre à Nice:

Affiche_ARIA

Rendez-vous le 9 décembre à 19 h à l'Hôtel Aria 15 Avenue Auber NICE

Posté par DIRICK à 08:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2010

Rencontre à Nice...

Rencontre littéraire à l'Hôtel Aria

Aria

Dans le cadre de ses soirées littéraires, l’hôtel Aria de l’avenue Auber à Nice accueillait ce jeudi 9 décembre 2010 Jean-Pierre Dirick dessinateur et auteur de BD. C’est Pascal Marmet, lui-même romancier et directeur de cet hôtel qui animait la soirée avec Joseph Giudicianni également écrivain.

Pr_sentation

Cliquer sur les images pour les agrandir.

Page_de_Tim

Cliquer sur les images pour les agrandir

Dirick pendant plus d'une heure a retracé l'histoire du neuvième art et parlé de sa passion du dessin. L'inperfection, c'est le style a t-il déclaré , paraphrasant ainsi Céline avant de nous présenter son dernier né "Simka-Pigeot"roman initiatique dans lequel deux loubards partent traverser le Sahara. Voir: http://simkapigeot.canalblog.com/

conf

public

d_dicaces

H_aria

Posté par DIRICK à 17:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 décembre 2010

Pour en savoir plus...

Pour plus d'infos et de photos sur la rencontre de l'hôtel Aria cliquez sur le lien ci-dessous:

http://www.french-riviera-tendances.org/index.php?option=com_phocagallery&view=category&id=229:cafe-litteraire-avec-jean-pierre-dirick-hotel-aria-nice-jeudi-9-decembre-2010&Itemid=37

Logo

Reportage de Christian Pinson

Posté par DIRICK à 17:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2011

Prochains rendez-vous...

Prochaines signatures et rencontres avec Dirick:

Samedi 26 et dimanche 27 Mars:

6ème Festival BD de Semur en Auxois ( 21)

Samedi 2 et dimanche 3 Avril:

12 ème Salon de la BD à Moret-sur-Loing (91)

Samedi 16 et dimanche 17 Avril:

Fête du livre d'Autun (71)

Samedi 30 avril et dimanche 1er Mai:

Festival de la BD de Rouans (44)

Samedi 14 et dimanche 15 Mai:

Festival de la bd de La Croix Valmer (83)

Samedi 4 et dimanche 5 Juin:

Festival du dessin de Virton ( Luxembourg)

32193327

...à bientôt!

Posté par DIRICK à 16:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2012


Meilleurs Voeux

Posté par DIRICK à 17:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]